Who’s Next a décidé d’offrir une vitrine inédite à 5 créateurs de mode masculine lors des salons de la rentrée, Who’s Next et Première Classe. Le concours Who’s Next Blog a donc rendu son verdict. Voici les créateurs d’aujourd’hui et de demain.

Et on commence avec Agnese Narnicka. La Lettonne collectionne déjà les prix. Créé en 2006, son label mixte éponyme est facilement identifiable par ses coupes et ses volumes. Une décontraction et une nonchalance qui ouvre les portes de la classe et du bon goût version dandy moderne. Un grand mélange des textiles et des formes qui fait de la griffe l’une des plus représentative de la virilité du XXIème siècle.

Louis Chow, créateur chinois, mélange les genres pour sa collection éponyme. Sa première en 2011 qui s’inspire des Portland Mirrors de Robert Morris. Une sorte d’illusion d’optique qui invite à la réflexion infinie. En mélangeant le denim et la maille, par exemple, Louis Chow surprend.

A seulement 23 ans, le jeune créateur madrilène Lander fait ses gammes avec simplicité et élégance. Coupes structurées, cintrées et retour en force de la chemise, c’est la mode masculine du milieu du XXème qui frappe fort par sa simplicité et son bon goût.

Une Française tout de même. Une Française plein d’humour d’ailleurs. Nonos par Rouffignac spécialiste du « sous vêtement pour mauvais garçon » nous plonge dans un univers glam-rock avec une extravagance venue du catch des 30’s et du monde du cirque. Virginie Rouffignac a d’ailleurs travaillé comme créatrice costumière de théâtre. Elle collabore ensuite pour Chanel Haute Couture, Christian Lacroix Haute Couture, Jean Paul Gaultier Haute Couture, Alexander McQueen, Lanvin ou encore Martin Margiela. Un sacré pédigrée pour des caleçons.

Et enfin, un représentant de royaume britannique avec le coréen Hachung Lee. Une soif de création intarissable qui se lit sur chaque pièce de sa collection. Hachung est encore étudiant au London College of Fashion. Il pense la silhouette masculine comme un fantôme éthéré. Il s’inspire des uniformes et armures des anciens guerriers coréens qu’il a remis au goût du jour.

  • EnglishEnglish
Partager
  • Print
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Twitter

Laisser une réponse