Après son autobiographie publiée chez Grasset, c’est décidemment l’année Takeshi Kitano en France. Homme à tout faire, inclassable et délicieusement décalé, le personnage le plus populaire du Japon s’installe à la Fondation Cartier pour y exposer ses peintures. C’est que le bonhomme de 63 ans a plus d’une corde à son arc. De quoi transformer une simple carte de visite en affiche 4×3.

Cinéaste, acteur, animateur de télévision, humoriste, artiste-peintre, plasticien, écrivain, chanteur et designer de jeux vidéo. Mais, c’est à l’homme de pinceau que la Fondation a voulu s’intéresser, à celui qui se considère comme un peintre du dimanche. Seulement, voilà, avec Takeshi Kitani, impossible de faire simple. Tous les supports sont utilisés, à commencer par le visiteur lui-même qui se voit entrainer dans un monde parallèle. C’est que « Beat » Takeshi est un Lewis Carroll moderne.

Exposition «Beat Takeshi Kitano : Gosse de peintre» à la Fondation Cartier, jusqu’au 12 septembre 2010.


Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.